CONSTRUIRE L'AVENIR ENSEMBLE
 

30/04/2010

MANIFESTATIONS DU 1 er MAI


Ce samedi 1er mai ont lieu les traditionnelles manifestations populaires . Cette année, elles seront particulièrement axées contre la réforme des retraites, les suppressions d'emplois, les injustices sociales de plus en plus grandes..le racket des banquiers...que sais -je encore.....de pire

à la Roche place Nap. à 10 heur

aux Sables même heure place des libertés

pour nous porter chance ...recevez ce bouquet de muguet

bon 1er mai à tous

20/04/2010

LA REFORME DES RETRAITES

La richesse nationale augmente par le travail des salariés.... mais bizarrement l'État n'aurait plus l'argent pour payer les retraites !

La réforme voulue par le gouvernement est moins liée à la démographie qu'à la crise financière due aux banques , qui a entrainé la récession et l'augmentation des déficits publics.

Le C.O.R ( conseil d'orientation des retraites) avait évalué en 2007 le besoin de financement supplémentaire des retraites entre 1 et 2 points du PIB jusqu'en 2050, cette augmentation devant être comparée à la chute de la masse salariale de 8 points au cours des deux dernières décennies, et à l'explosion correspondante des dividendes passés de 3,2% du PIB en 1982 ....à 8,5% en 2007...!

La solution devrait donc être de prélever davantage dans la richesse produite , laquelle est passée de
1 000 milliards d'euros en 1980 à 1 950 milliards d'euros aujourd'hui ( la richesse publique s'accroît de 100 milliards d'euros chaque année )


Ce qu'il faut mettre au centre du débat, c'est la question du partage de cette richesse publique, et non les mesures avancées par le gouvernement , à savoir :
recul de l'age de la retraite
augmentation des cotisations
prise en compte des 25 années de cotisation...

Attac et la Fondation Copernic viennent de lancer une pétition qui va dans ce sens, pétition signée par 370 responsables associatifs, syndicaux et politiques .


Je vous invite vivement à combattre une fois encore la politique réactionnaire de ce gouvernement .

http://petition.exigences-citoyennes-retraites.net/index.php?petition=2&signe=oui



alain guyot Président d'Alternative Citoyenne au Château d'Olonne

MARCHE PAYSAN

c'est Dimanche !

Comme tous les ans , un marché paysan a lieu sur le site du marais d'Olonne
on y trouve des produits sains , locaux et originaux

invitation faite par Samuel Poupin

17/04/2010

TRIBUNE LIBRE

DÉMOCRATIE LOCALE par Serge Billig

l'actualité nous dicte de s'interroger sur le caractère démocratique de notre société. Je m'en explique. La consultation des régionales nous a certes, mis du baume au cœur, mais cela ne doit pas nous faire oublier qu'un Castelolonais sur deux ne s'est pas déplacé. Pourquoi une telle désaffectation ?

Elle ne trouve sa source que dans le manque de communication, dans l'absence de démocratie locale, de la mise à l'écart des citoyens aux prises de décisions pouvant influer sur le quotidien. Ramenez à notre commune, je reviens sur la consultation relative à la fusion des trois communes du Pays des Olonnes. L'équipe municipale du Château a choisi de nous priver du droit de vote.
Les Castelolonnais n'ont le droit de s'exprimer sur cette question locale importante puisqu'elle aurait modifié fortement notre quotidien. A tout le moins, il nous est refusé le droit de nous exprimer dans un sens ou dans l'autre d'ailleurs. le bâillon de l'intolérance prévaut. Dès lors, comment s'étonner du fait que le citoyen ne se déplace pas pour désigner ses conseillers régionaux, siégeant à Nantes, et traitant de dossiers qui les dépassent. Cette absence de démocratie locale et le choix opéré par cette équipe municipale a des implications au quotidien.

Les illustrations ne manquent pas. Un exemple concret : en cours de réfection, la rue du commandant Belmont à Château d'Olonne ( après 10 ans de palabres !). C'est une bonne décision et une réponse à une véritable attente. Surtout si le secteur piéton et cycliste trouve place dans le prolongement du boulevard du Vendée Globe et sa connexion avec l'avenue Rhin et Danube. mais entre ses deux artères, nous changeons de commune..... !

J'espère et souhaite que le problème a été étudié entre les deux communes , car sinon il y aurait rupture de la piste cyclable sur la route du tour de France, soit pour une distance de 130 mètres environ. Cette situation va à l'encontre de la politique sécuritaire officiellement affichée dans le dernier castel-info sous le vocable "pour la sécurité de tous les usagers et le cadre de vie des riverains.."
le discours ne se traduirait pas dans les faits

12/04/2010

jubilatoire

environnement.....agriculture.... et plus si affinité..

Solutions locales pour un désordre global

ce court métrage présente " le film à voir"..
..si vous avez la chance qu'il soit programmé près de chez vous....
martine

http://t.regie1.net/c/?aWRTaXRlPTEyJmlkTGluaz0xMDA2NyZpZFNlbnQ9MTIxNiZpZFN1Yj04MjU1OA
LE SITE DE LA VANNERIE : UN PROJET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE QUI S'ENLISE

la C.C.O , chacun le sait, a décidé d'aménager le site de la Vannerie dans le cadre du projet économique pour le développement du Pays des Olonnes 2020 .

Ce site de 137 hectares, dont 83 aménageables, devrait comprendre à termes 4 îlots susceptibles d'accueillir, outre le pôle Santé, un village d'artisans, des services de l'agglomération.......
Le problème, c'est que ce site n'est pas immédiatement aménageable puisque 105 propriétaires l'occupent actuellement. Certains y possèdent leurs résidences, d'autres y cultivent parfois depuis plusieurs décennies leurs propres potagers....

Le fait que ce projet ait été porté à leur connaissance, principalement par voie de presse, ne change pas les données du problème : les propriétaires n'ont nullement l'intention de se faire expulser pour une bouchée de pain sans réagir !
Que ce projet de développement économique soit d'intérêt général, ils veulent bien l'entendre.
A condition que la collectivité décide de les indemniser correctement c'est à dire , en fonction du préjudice subi et des frais engagés par chacun d'entre eux... Ce qui n'est nullement le cas actuellement.

La C.C.O a en effet décidé que certaines maisons seraient préemptées, et que d'autres, feraient l'objet d'une expropriation, l'indemnisation étant calculée au cas par cas.

Quant aux propriétés non bâties, la proposition est encore plus brutale : la C.C.O se proposant d'indemniser à hauteur de 11 euros du m2 !

Inutile de dire que ce dossier est dans une impasse, les propriétaires ayant , pour la plupart d'entre eux, refusé de se soumettre.

Ils se sont regroupés et ont créé une association qui défend leurs intérêts
Et la réunion qu'ils ont eue avec les trois maires du Pays des olonnes ne les a pas incités à changer d'avis...

Nul ne sait quand et comment ce dossier sera débloqué.

Et si la C.C.O renonçait enfin à vouloir le régler à "la hussarde"
jacques Chevalier et Alain guyot

la mort des sols cultivables annoncée

Claude Bourguignon , ex chercheur INRA s'explique sur son engagement:
nous alerter sur la fin programmée des sols cultivables, gorgés de phytosanitaires mortels.
vous pouvez le regarder sur ce lien :



http://www.koreus.com/video/alerte-babylone

08/04/2010

L'actualité démontre une fois de plus la nécessité de renforcer le service public au service de la nation

 
EDF, ERDF : des entreprises aux missions de service public qui assurent à tous et en toute circonstance un accès au réseau public sans discrimination


04/04/2010

les discours et les actes

Les discours de certains politiques semblent ne devoir jamais changer. Des lois sont votées par ceux là même, qui passent leur temps à essayer de les contourner.
1300 à 1500 maisons seront détruites après le passage de Xynthia, suite à l'inconséquence générale
et cette piqûre de rappel vue sur RUE 89
cliquer cela vaut le détour

http://www.rue89.com/2010/03/03/avant-xynthia-sarkozy-voulait-construire-en-zone-inondable-141334

03/04/2010

La droite Vendéenne règle ses comptes sur le drame de la tempête

Le journal le Canard enchaîné du 31 mars a publié des documents dans lesquels des élus Vendéens intervenaient auprès des autorités pour favoriser l’attribution de permis de construire ou l’autorisation nécessaire au fonctionnement d’un camping à la Faute sur Mer.

Sont mis en cause le député UMP Dominique CAILLAUD  et le Sénateur Jacques OUDIN.

Sont aussi montrés des confusions d’intérêt entre un adjoint municipal chargé de l'urbanisme et un promoteur.

Le 2 avril , la presse locale (OF) souligne l’absence de plainte pour dire que le Procureur de la République rassemble des éléments et vérifie tous les aspects administratifs du dossier. Le journal cite le Procureur qui dit « on ne se pose pas la question des responsabilités. On n’en est pas là. « 

Des esprits critiques pensent qu’il attend les ordres.

Archives du blog

Qui sommes nous ?

Ma photo
Château d'Olonne, Vendée, France
Camus disait : "Rien n'est vrai qui force à exclure "